Announcement Announcement Module
Collapse
No announcement yet.
DicHol : A - animal Page Title Module
Move Remove Collapse
X
Conversation Detail Module
Collapse
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • DicHol : A - animal

    Référencé p 92, 122, 138, 142, 150, 331, et 413

    p 122 : liste Animal Crackers à Highland Park, Illinois

    p 150 : Animal Life in the Antarctic

    JE

    p 92 (en fait 93) : je te traiterai comme un animal (Raymond parle)

    p 331: Je bondis en avant, commandé par l'instinct, tel un animal défendant son groupe
    -----------
    Ce passage m'évoque la parentèle (écologique pas l'extrait de la page 413)

    Holloway

    p 138 (en fait 139): c'est Holloway qui hurle comme un animal enragé

    Zampano

    p 142 (en fait 143) : L'esprit d'un vieil homme a autant de chance d'errer que celui d'un jeune homme, mais alors qu'un jeune homme épargnera l'animal errant, le vieil homme, lui, le supprimera.
    ---------
    (pourrait se retrouver p 565 si le passage avait été traduit de la même façon))

    Navy

    p 413 (rêve de l'escargot) : l'animal mou fait une marche de son escalier en colimaçon. (extrait de la Poétique de l'Espace)

    ---------------
    Je vais faire par la suite une recherche sur les animaux dans l'Index

    abeilles et crabe ont déjà été traités.

  • #2
    DicHol : A - albatros

    albatros, référencé p 16, 144 et 406).

    p 16 (en fait p 18 ) (effet de Delial sur Navy)
    "Personne n'avait la moindre idée de qui elle était ni de pourquoi elle hantait ses pensées et conversation tel un albatros"

    p 406
    Tokiko Dudek expliqua que "Delial est à Navidson ce que l'albatros est au marin de Coleridge. Dans les 2 cas, les deux hommes atteignent leur cible et sont obsédés par leur exploit, même si Navidson n'a pas réellement tué Delial"

    p 144 (extrait du poème de Coleridge, Le Dit du vieux marin)
    "Au bout d'un certain temps parut un Albatros ; Vers nous l'oiseau venait à travers le brouillard…"

    -------------------
    A noter qu'à la page 18, la note explique que le Chapitre XIX traite exclusivement de Delial. Pourtant, c'est dans la chapitre XVII (p406) que l'on trouve ce passage, le chapitre XIX traite plus de photographie.

    -----------------
    Par rapport au poème "Rime of the Ancient mariner" (également disponible avec les illustrations ici), il semble que le meurtre inutile d'un albatros attire de terribles épreuves sur tout l'équipage (dont celle de la rencontre avec le vaisseau fantôme de la Mort). Ce poème a été adapté en chanson : La ballade de l'ancien marin dont les paroles sont traduites ici. Si on suit ces paroles, le vieux marin tue contre l'avis de tous un albatros de façon à avoir de la chance, et comme le brouillard se lève, tous changent d'avis. C'est alors le début des ennuis : il n'y a plus d'eau potable, le bateau n'avance plus. L'équipage accroche alors l'albatros autour du cou du vieux marin, puis survient le bateau fantome qui amène la mort, tous meurent sauf lui qui est épargné par la vie.

    L'albatros, on peut aussi penser aux Fleurs du Mal de Baudelaire (petite dédicace à g@rp si on regarde l'adresse internet).

    Comment


    • #3
      Je confirme, Baudelaire s'est inspiré de Coleridge pour son poème.
      Et John Lydon également avec son groupe Public Image Limited, sur le disque "Metal Box", le morceau "Albatross" ("Gettin' rid of the Albatroooooooss!")
      D'où la thèse déjà évoquée que JE ne ferait qu'un avec Johnny Rotten.
      A noter que "Rime of the ancient mariiner" a également été repris par Iron Maiden (sur l'album "Powerslave", un hilarant momnument de hair metal des eighties)

      Comment


      • #4
        DicHol : B - baleine

        baleine... INEX

        Il existe de nombreuses allusions à la baleine à travers Jonas, Moby Dick et l'évocation de Whalestoe, pourtant sauf erreur "baleine" n'apparaît qu'à une page :

        p 370 (S King) : Prenez la baleine du capitaine Achab. Voilà un grand symbole. Certains disent qu'elle symbolise Dieu, le sens, le but. D'autres qu'il s'agit de l'absence de but et du vide. Mais ce que nous oublions parfois c'est que la baleine d'Achab était aussi une simple baleine.

        Elle apparaît aussi avec une majuscule :

        p 519 (JE) : L'endroit que mon père avait toujours désigné sous le nom de La Baleine. […] "Elle est dans La Baleine. C'est là qu'elle vit à présent. Elle vit dans la Baleine."

        p 534 (JE) : Elle était perdue, avalée par la Baleine où les autorités jugeaient peu sage de me laisser la voir.

        Pour le reste :

        * Jonas : p 147 (Jonas Mekas), 418, 419, 563

        p 418 (Johanne Scefing : jeu de mot avec Jonas ?): "j'ai lu et relu l'histoire de Jonas, et maintenant que je réfléchis à la décision de Navidson, je me tourne vers ma bible et trouve parmi ces fines pages les lignes suivantes : Puis ils prirent Jonas, et le jetèrent dans la mer. Et la fureur de la mer s'apaisa

        p 419 : "Navidson était-il comme Jonas ? " s'interroge la théorie de Haven-Slocum. "A-t-il compris que la se calmerait si on le jetait à la mer ?"

        p 563 (Zampano) : Une atrocité sombrant dans ces eaux obscures; sans ordre ni mesures ni terre; où la lumière doit signifier l'ombre et la raison meurt dans la cale : ((((((((((((Jonas dans le ventre de la bête))))))))))))

        Originally posted by page98
        Une belle citation qui veut peut-être en dire beaucoup sur la réalité de l'un ou l'autre des personnage. La MDF est truffée de plusieurs passages de la sorte. Mais dans l'ensemble, c'est Johnny qui 'utilise' le texte de Zampano ou Pelafina. Comme s'il se souvenait inconsciement de ce qu'il a pu lire ailleurs, et de cette manière invente des histoires auxquelles il commence à croire.
        CF. Atrocité.

        * p 3 : la elle-même, tel le béhémoth de Melville, demeure rétive à toute synthèse

        Originally posted by Zéève
        béhémoth, je ne pourrais vous donner les références bibliques, mais en hébreu, ça veut dire quelque chose comme "grosse bête", plus exactement, c'est le pluriel de "behema" qui veut dire bête, et en hébreu vernaculaire, c'est même une insulte pour désigner une femme vulgaire.
        Et la grosse bête de Melville, c'est une baleine, une "whale" donc...
        Originally posted by le_theope
        Je me rallie a Zéève quant au parallèle /Béhémoth/Léviathan/Moby Dick/Whalestoe
        Originally posted by Zéève
        je pense que cette phrase sur la tout aussi rétive à l'analyse que la baleine de Melville confirme bien la comme image de la folie de Pelafina.
        Originally posted by g@rp
        dans le bestiaire grec la baleine signifie la prostituée des Proverbes ("ses pieds descendent vers la mort;ses pas soutiennent le sépulcre" - mais c'est Yggdrasil, ma parole !);dans le bestiaire anglo saxon, le Diable et le Mal. Elle gardera cette valeur symbolique dans Moby Dick...etc etc.

        J'en ai pas cru mes yeux ! Prostituée ? J'ai déjà vu ça dans l'index (3fois) et/ou dans l'INEX (putain) !

        Comment


        • #5
          DicHol : B - bestiaire

          bestiaire : 267 : (JE parlant des animaux de Tom : "un étrange petit bestiaire, qui ne déplore rien, n'édifie personne, se contentant de révéler à l'imagination le contour d'existences visibles")

          Ce bestiaire contient :

          cochon : 266
          porcelet : 266
          grenouille : 266
          colombe : 267
          mante : 267
          oursin : 267
          éléphant : 266 (bestiaire de Tom), 549 (le petit livre des ombres chinoises)
          vert (pour pic vert) : 266 (bestiaire de Tom)

          escargot : 266 (bestiaire de Tom) 412-414 (théorie d'Haven Slocum qui s'appuie sur un chapitre de la poétique de l'espace de Bachelard pour interpréter un rêve de Navy où il avance dans une coquille d'escargot)

          Hors index, p359 JE se ruine en escargots à Paris

          dragon : 51 (JE : dessin d'écailles de dragon. Cf. couleur), 150 (film : Night of the Dragon), 267 (bestiaire de Tom), 319-320 (dessins de Chad et Daisy), 576 (Zampano : Poème ce Lieu où un dragon s'en prend à des enfants), 614 (PHL : j'invoquerai Hécate […] avec écaille de dragon).

          Hors index, p 75, Karen place des dragons célestes (Feng-Shui)

          tigre : 267 (bestiaire de Tom), 319 (dessins de Chad et Daisy), 322 (Karen : les enfants constatent la disparition des objets Feng-Shui et signalent "l'absence du tigre"), 326 (Tom ne cherche pas à apaiser la peur des enfants en leur racontant une histoire qui parle d'otarie, d'aigles et de tigre), 342 (Le mythe est le tigre qui attaque le troupeau), 535 (JE : quelque chose habite les ténébres : "un tigre aux rayures de cendres et aux yeux aussi furieux que des océans en hiver")

          p 266-267 : Mister Monstre ressemble à une grenouille, une petite croa-croa grenouille quand soudain oooooh, petite grenouille est devenue un… euh… porcelet. […] Oui, un tout petit cochon qui fait oïnk oïnk quand… ah-ah, un éléphant ! Regardez-moi ça, le petit cochon s'est changé en éléphant, il pourrait… ben zut, voilà qu'il est devenu un pic-vert, oh maintenant, c'est un escargot, hmmm ou pourquoi pas une mante religieuse, un oursin, une colombe peut-être, un tigre, ou mêmee un… un tropignolle fourchu, et voilà que tout d'un coup… […] Mister Monstre […] se change en dragon […] un vicieux dragon friand de chair fraiche et pas du tout joueur. […] [Alors que le dragon sur la toile de la tente se tourne vers Tom et ouvr la gueule, Tom se prépare à éteindre l'halogène avec le pied.] Ah,ah, Mister Monstre ! Bye-bye baby !

          --------
          Le tigre et le dragon sont 2 symboles respectivement pour le yin et le yang. (Pour le fun, un petit forum Feng-Shui)

          Comment


          • #6
            DicHol : B - biche

            Référencée p 335 et 336

            p 335 (Nancy Tobe parlant d'Holloway) : il a rencontré une jeune femme du nom d'Elizabeth qu'il m'a décrite comme ayant "la beauté d'une biche".

            p 336 (Père d'Holloway s'adressant à Holloway) : "Regarde ce que tu as fait. Tu as tué une biche"

            -------------
            Il est également beaucoup question de cerf que ce soit dans ce passage que dans tout le livre (pendentif en forme de cerf de PHL (p 358), la mythologie (nordique + Actaeon), tableau de Paulus De Vos (p 359), croiser les bois, (p 611) …). JE et PHL y font allusion régulièrement. Il y a enfin Bambi (probablement JE) et Pan-Pan.

            Ca peut rejoindre l'idée d'une part qu'Holloway est un reflet de JE et que JE est un bien un tueur. CF. JE serial killer ?

            Comment


            • #7
              D'autant plus que Mister Monster est REELLEMENT un serial Killer.

              Comment


              • #8
                DicHol : V - Vautour

                vautour : 379-380, 404, 433-434

                Navy

                p 379-380 : la célèbre photo montre une petite soudanaise mourant de faim, trop faible pour réagir alors qu'un vautour s'approche d'elle. […] "Delial"
                note 336 : On pense bien évidemment à la photographie prise par Kevin Carter […] Le florida St. Petersburg Times a écrit : "L'homme qui règle ses focales pour prendre le cliché exact de la souffrance ne peut être lui-même qu'un prédateur, un autre vautour."

                p 404 (Navy): je l'ai eue avec les vautours dans le fond alors que le vrai vautour c'était le type avec l'appareil photo qui la traquait pour son putain de prix pulitzer […] pas de famille, pas de mère pas de pot, rien qu'un vautour et un putain de photoreporter j'aimerais être mort là maintenant.
                p 433- 434 : Sur la photographie, le vautour se trouve derrière Delial, à gauche, légèrement flou, ses rémiges commençant à tester l'air alors qu'il se prépare à s'envoler. […] Si Delial avait été cadrée à droite et le vautour à gauche, le photographe tout comme le spectateur auraient eu l'impression d'être installés dans une chaise longue. Ou comme l'a imaginé le professeur de l'UCLA Rudy Snyder : " Nous nous serions retrouvés dans la position d'un audiroire impartial devant le proscenium vitré de l'histoire." Au lieu de ça, Navidson a laissé le vautour à gauche et Delial au centre, laissant ainsi volontairement vide toute la partie droite du cadre.

                (Note : Le proscenium est cet endroit un peu particulier situé entre le bord de scène et le cadre de scène, devant le rideau. Une sorte d'antichambre du plateau. Ce n'est plus tout à fait la salle, domaine du public et ce n'est pas encore vraiment la scène, domaine des comédiens.)

                JE

                aigle : 524 (JE : voit "un aigle royal planer sous la corniche")

                p 511 : (JE a une altercation avec l'Homme de Gdansk et déclare : "Je venais de franchir quelque parapet mental. Je comptais éclater sa peau à mains nues, me frayer un passage à coup de griffes
                entre ses cotes, lui arracher le foie puis le bouffer, me gorger de son sang, recracher tout et puis recommencer, le
                dévorer en entier, encore et encore.")

                On a deux grands thèmes autour des rapaces : Kevin Carter & Delial et Prométhée

                Originally posted by le_theope
                Au sujet de Prométhée et cette histoire de vautour, je suis tombé aujourd'hui dans un ouvrage d'Aleister Crowley sur
                une des significations de la symbolique du vautour: apparemment ce charmant oiseau (ça n'a aucun rapport mais je
                passe presque tous les jours devant leur cage que j'aperçois depuis l'extérieur du zoo) aurait dans une certaine
                tradition grecque ou égyptienne la particularité d'avoir le cou en forme de spirale, ce qui renverrait à une signification
                cosmologique parce que ça serait aussi la forme de l'univers (toujours dans cette même tradition.)
                Originally posted by KemenAran
                Bien vu, c'est vrai que le vautour commence à devenir récurrent. JE, Zampano, et surtout Delial, tous ont eu affaire
                avec un aigle/vautour...

                Un petit passage par Google...

                Wikipédia me dit que le vautour était aussi le symbole de la Haute-Egypte (en fait de Nekhbet, déesse-vautour qui
                protégeait la Haute-Egypte). C'est également un des symboles d'Isis.
                Cupidon aussi, apparement, utilisait parfois des ailes de vautour, mais là c'est vu comme un symbole de cruauté.

                Tiré d'un autre site sur la symbolique du vautour :

                L'ethnologue Paul Sébillot rapporte qu' en France au Moyen Age, les plumes de vautour passaient pour faciliter
                l'accouchement. Il fallait attacher au pied gauche de la parturiente plusieurs plumes de vautours pour aider la
                délivrance.
                Sur le même site,
                Les Pères de l'Eglise utiliseront le symbole du vautour, oiseau qui se reproduit sans sexualité -sans accouplement
                charnel donc sans péché-pour évoquer l'Incarnation du Fils de Dieu.
                Ambroise, Tertullien, Origène, Basile, se réfèreront au vautour et le présenteront comme emblème de la Vierge Marie
                puisque l'un et l'autre enfantent grâce au souffle spirituel, évitant ainsi le péché de chair.

                Symbolique du vautour très puissante dans HOL, apparement... Si le vautour/spirale symbolise l'Efcalier, la ou
                le Labyrinthe, voire le Minotaure, il y a quelque chose à creuser.

                Pélafina symbole du vautour (et vice-versa). Le vautour est caractérisé par son cou en S
                - ou en spirale. Pelafine tente d'étrangler Johnny, en lui laissant des marques en demi-lune sur le cou.
                De plus, le vautour a parfois des plumes violettes, non ? Dans mon inconscient à moi, le vautour est globalement
                rouge foncé, voire améthyste ou lilas.

                Le vautour symbole de la Vierge, la Vierge symbole de Pelafina. OK, on ne connait pas le père biologique de JE,
                seulement son père adoptif ( = Joseph), donc JC = JE, Pelafina le dit elle même, fastoche

                Pour finir, si baleine d'Achab est aussi une baleine, le vautour est lui un charognard. Peut-t'on considérer Pelafina
                comme charognard de quelqu'un ? Elle ne tente pas de bouffer JE, mais est-qu'elle ne tourne pas autour de lui dans
                sa folie en attendant qu'il succombe ?
                Hors index p xxv, "Une aube charognarde réservée aux vautours", à propos de soldats qui sont en attente pendant la nuit.

                p 94 (JE) : Raymond m'a d'abord conduit dans un autre endroit, où j'ai laissé la moitié de ma dent [...] et dont personne ne s'approche jamais suffisamment pour entendre crier les faucons.

                p 105 (JE) : des aigles sillonnaient les airs tels des dieux, même s'ils occupaient leurs matinées à tout nettoyer tels des rats, bondissant ici et là sur les quais humides d'entrailles avec la mer dans leurs dos poussant sans cesse des cris

                Comment


                • #9
                  DicHol : C - chat(s)

                  chat : xvi, xxii, 28, 56, 75-76, 305, 331, 423, 513-514, 516, 535, 593

                  chats : xv, xviii, 78-79, 101, 270, 525, 565, 594

                  Mallory

                  p 22 : Mallory, leur chat tigré

                  p 76 : le chiot et le chat filent droit vers le couloir et disparaissent dans l'obscurité. […] Hillary et Mallory sont dans le jardin

                  p 75 : A la fin du Navidson Record, […] Mallory, le chat tigré, disparaît complétement, et il n'est nulle part fait mention de ce qu'il lui est arrivé.

                  Zampano

                  p xv : il ne manquait pas de faire chaque matin et chaque soir un petit tour dans la cour […] peuplé à l'époque de plus de quatre-vingts chats errants. Apparemment, ces chats aimaient le vieux et, même si ce dernier ne leur témoignait aucun encouragement, ils se frottaient en permanence contre ses jambes avant de se carapater ventre à terre à l'autre bout du terrain vague.

                  p xvi : Quand ce fut fini, il était très tard. Lude se retrouva seul dans l'appartement […] Plus un chat. "Quatre-vingts balais et tout seul dans ce taudis" m'avait dit Lude plus tard.

                  p xviii : Apparemment, dans les mois qui précédèrent le décès du vieux, les chats avaient commencé à disparaître. A sa mort, il n'en restait plus un seul. "J'en ai vu un avec la tête arrachée et un autre avec les tripes répandues partout sur le trottoir. Mais pour la plupart, ils ont juste disparu."

                  p 78 : Zampano aimait les animaux. Très loin. Tous ces chats à qui il parlait dans sa courette envahie par les mauvaises herbes. Au petit matin. La nuit. Toutes ces ombres qui suintaient de dessous cet endroit poussièreux comme les ans, les siens, et peut-être aussi les miens ? Mais pas aussi nombreux, ça non, pas comme lui, des années par paquets, qui se frottaient sans cesse contre ses jambes […] des faire-parts statiques vous annonçant que oui […] ils sont toujours là, déconnectés mais vitaux […] il ne s'agit après tout que de chats, d'ombres à quatre pattes qui dévorent les souris et font la chasse aux particules de poussière, Felis Catus, […] tout ça pour dire, au final, que ce ne sont que des chats mais des chats à qui parler tout de même avant qu'ils se cheschirisent à force d'entrelacs et de sinuosités, tout comme ils apparurent au début, sortis de nulle part, disparaissent à nouveau dans ce nulle part […]

                  p 79 : une des premières lectrices de Zampano […] avait quitté l'appartement du vieil homme […] après avoir supporté pendant des heures tout un discours […] sur les chats & les chiens.

                  p 79 : Mais le vieux n'est pas là, et les chats sont tous partis

                  p 101 : quelques chats s'attardant et se frottant encore contre ses jambes atrophiées, lui rappelant les années qu'il a ratées

                  p 423 : ça me fit un drôle d'effet, de me retrouver plus d'un an après à traverfer cette horrible cour intérieure où Zampano avait l'habitude de se promener, et il n'y a toujours pas un seul chat.

                  p 565 (Zampano 18 décembre 1996): Les chats sont en train de mourir et tout le monde se demande pourquoi. Je peux entendre mes voisins murmurer. Ils murmurent tout le temps : "C'est étrange. Certains chats meurent, d'autres disparaissent tout simplement. Personne ne sait pourquoi…."

                  JE

                  p xxii : Je ne lisais jamais plus d'une heure d'affilée. Bien sûr, chat échaudé craint l'eau froide, […]

                  p 270 : Elle (Clara English) a raccroché avant que je puisse lui demander si elle me voyait plus avec les chats ou avec les oiseaux

                  p 305 (L'atrocité) : est-ce l'approche d'un nouvel orage ? une chose qui s'annonce dans ces milliers de pattes de chat

                  p 331 : Je m'enfuis de la , escaladai le mur de briques comme un chat de gouttière et traversai le terrain vague au pas de course. Il [Raymond] lui fallut un certain temps pour me retrouver

                  p 514 (1er mai) : Sur le côté de la route 636, je vois un chat tigré, la tête complètement arrachée, une trainée de rouge. Probablement tué par un crétin d'automobiliste débutant arriéré. Et à côté un autre chat, une grosse bête grise, qui regarde. Et détale quand je m'approche. […] C'était du chagrin ou juste de l'attente, l'attente d'un chat qui se réveille ?

                  p 525 (28 septembre 1998) : je suis à Los Gatos [les chats en Espagnol], en Californie. […] je suis sorti dehors. […] j'ai cru voir les milliards d'yeux d'un milliard de chats apparaître, la chaîne entière du vivant, la somme de l'univers.

                  p 513 (30 Octobre 1998): Les photos […] Et là, au milieu, sur le côté de la route, un chat mort

                  p 535 (31 Octobre 1998) : quelque chose les habite [les ténèbres]. […] Parfois on dirait un chat, une panthère à la démarche folle ou un tigre aux rayures de cendre

                  Pelikan

                  p 593 : C'est Patter, sir […] le matou du seigneur (le chat de Pelikan) qui demande son lait en miaulant

                  p 594. Venez maintenant chats et souris vont jouer (et se carapater bruyamment dans le couloir)


                  p 56 ? p 516 ?

                  Mallory renvoit à George Mallory

                  Par ailleurs, la piste de la physique quantique a été ouverte via le paradoxe du Chat de Schroninger, celui de l'indétermination du présent...

                  Originally posted by phichi

                  A mon sens, le paradoxe de Schrödinger ne s'applique qu'hors de la partie obscure de la . La porte fermée,
                  personne ne peut savoir si les couloirs et salles existent ou non. A l'inverse, dès qu'un personnage s'y trouve, jouant
                  le rôle du photon ou du système de mesure, cette incertitude est levée. La perception différente de ces salles selon la
                  personne pourrait éventuellement être interprétée par le principe en mécanique quantique que toute mesure perturbe
                  le système observé. Cependant, ces effets sont généralement faibles dans le cas d'objets de tailles importantes. C'est
                  pourquoi, je faisais plus un parallèle entre la et la théorie de la relativité (pas restreinte): les distances et le
                  temps pouvant être distordues et modifiées par la présence de corps, c'est-à-dire des personnages.
                  Enfin "chechirisent" renvoit à Alice.

                  Comment


                  • #10
                    DicHol : C - chien

                    chien : xxv, 54, 258, 268, 273, 416 (il manque p 78 et p 153)
                    chiot : 75-76
                    husky : 28, 75, 531
                    pékinois : 78, 268, 271-274

                    La Belle Niçoise et le Beau Chien

                    p xxv : La Belle Niçoise et le Beau Chien est une invention

                    p 153 : Difficile d'ignorer ici cette œuvre récente et fort troublante qu'est La Belle Niçoise et le Beau Chien. On le sait désormais : ce film décrivait le meurtre d'une petite fille avec un réalisme [si] comique […] jusqu'à ce que bien sûr on découvre que la petite Lituanienne avait vraiment existé, qu'elle avait été vraiment assassinée et cela par nul autre que le riche réalisateur lui-même. Il s'agissait d'un snuff movie […] [i ]La Belle Niçoise et le Beau Chien[/i] ressemble à une luxueuse œuvre cinématographique.

                    Hillary

                    p 28 : Hillary, leur husky de Sibérie âgé d'un an

                    p 75 : Quand Hillary, le gros husky de Sibérie à poil gris, apparaît à la fin du Navidson Record, ce n'est plus un chiot. Deux ans ont passé. Une lueur à jamais vigilante a élu domicile dans son regard. Il lui arrive d'être joueur avec ceux qu'il connaît, mais chaque fois qu'un inconnu s'approche un peu trop, un grondement monte du fond de sa gorge, une sorte de tonnerre lointain, qui incite à s'éloigner.

                    p 76 : le chiot et le chat filent droit vers le couloir et disparaissent dans l'obscurité. […] Hillary et Mallory sont dans le jardin.

                    JE

                    p 531 (28 août 1999) : un énorme husky gris et poilu a émergé de nulle part et s'est mis à renifler mes vêtements, remuant mon bras et léchant mon visage comme pour me faire comprendre que, […] la nuit était finie, on était en août et aucune température inférieure à -30° ne me menaçait. Après l'avoir caressé quelques minutes, je me suis promené avec lui dans le parc. Il courait après les oiseaux pendant que je me dégourdissais les jambes. Alors même que je consigne tout ça, il insiste pour rester à côté de moi, ses oreilles se dressant de temps en temps dans le crépuscule […]

                    le patron de JE

                    C'est peut-être à cause de mon patron et de son regard sévère de chien de garde.

                    l'étudiant ivre

                    p 416 : il restera avachi, épuisé, à haleter comme un chien stupide, rendu ivre par la bière, le meurtre, la victoire

                    le pékinois

                    p 78 : Et les chiens, vous demandez-vous ? Eh bien, il n'y a pas de chien hormis le pékinois mais c'est une autre histoire, une que je ne veux pas, que je ne peux pas raconter. […] pas de chiens, pas de pékinois

                    p 268 : ça me fait penser au pékinois, à l'histoire de ce chien à laquelle j'ai déjà fait allusion plus haut mais que je n'ai pas voulu commenter. Eh bien, j'ai changé d'avis. Le pékinois a sa place ici.

                    p 271 : Ce qui me ramène, je crois, à l'histoire que je voulais raconter depuis le début, une histoire qui me hante encore aujourd'hui, et qui parle des gens blessés et de ce qu'ils finissent par faire. L'histoire de mon pékinois.

                    p 272 : à un carrefour, on a vu un pékinois noir aux gros yeux sans collier

                    p 273 : j'ai passé à Johnnie le pauvre pékinois et on est remontés dans le camion. […]
                    Quelque chose m'effrayait en elle […] Peut-être c'était à cause de ce petit pékinois, affamé et abandonné, soudain sauvé, soudain plein d'espoir ; une projection de moi-même ? ma propre condition d'errant ?
                    […] Je ne pensais qu'au pékinois, à sa sécurité, à son avenir. Le pékinois et moi : un contrat d'inquiétude. […] mon pékinois errant trouvé sur Vine, aux yeux en boules de loto, avec de la morve dégoulinant de son nez de carlin, récupéré pas très loin de chez moi, ce même soir, près d'une voiture, avec la moitié de sa tête détachée, un œil crevé et suintant une gelée vitreuse, la langue coincée (et partiellement tranchée) entre ses machoires refermées. […] Moi, le regard baissé sur ce chien inerte, pas une tache de sang , notez bien, juste une ombre ressemblant fort à une espèce de dessin au charbon, anonyme & immobile, flottant dans une flaque de lumière jaune.

                    p 274 : mon ami pékinois était mort.

                    _______

                    Difficile de dire si le pékinois est le reflet de JE, en tout cas son histoire ressemble furieusement à celle de Jed Leeder. Jed, originaire de Vineland (le pékinois est retrouvé sur Vine), se fait tuer par Holloway (p 207) alors qu'il s'est cru sauvé (p 198). Dans cette perspective, Johnnie est Holloway et JE, Wax

                    Hillary renvoit à Edmund Hillary

                    --------
                    Hors index, p 377, les Navidson (Tom, Navy et ses parents) avaient un golden retriever et p xv Flaze est comparé par JE à un pitbull dressé par des dealers de crack.

                    Comment


                    • #11
                      Originally posted by le_theope
                      Et John Lydon également avec son groupe Public Image Limited, sur le disque "Metal Box", le morceau "Albatross" ("Gettin' rid of the Albatroooooooss!")
                      D'où la thèse déjà évoquée que JE ne ferait qu'un avec Johnny Rotten.
                      A noter que "Rime of the ancient mariner" a également été repris par Iron Maiden (sur l'album "Powerslave", un hilarant monument de hair metal des eighties)
                      J'ai eu du mal à le retrouver ce sujet-là : Familiarité

                      Comment


                      • #12
                        Divers animaux

                        âne : 649 (lettre 19/09). Voir aussi Vahdé

                        araignées : xvii (JE : au dessus de nous les lampes recouvertes de paillettes de lumière qui […] devaient être l'oeuvre d'araignées grises et primitives), 333 (JE : Les araignées préparent une tombe)

                        canards : 75 (Karen : installe des "canards en bois" pour le Feng Shui.)
                        -----------
                        Ca me fait penser au canard mécanique de "Mason et Dixon" de Pynchon. Evidemment, c'est juste une coïncidence.

                        corbeau : 516 (JE : Richmond n'est qu'un corbeau et les vestiges d'une roseraie piétinée un certain après-midi, il y a longtemps, par des ados excités.)

                        Hors index, p 580 : les corbeaux de la pluie de septembre

                        pingouin : 266 (blague de Tom : "Simplet a baisé un pingouin"), 374 (Hunter Thompson : A cause de ce truc (le film exploration n°4) , j'ai cassé des choses, des assiettes, un petite figurine en jade représentant un pingouin)

                        crapaud : 374 (Hunter Thompson : A cause de ce truc (le film exploration n°4) , j'ai cassé [...] Un crapaud en verre.)

                        dauphin… INEX

                        Les dauphins sont évoqués p 47 dans le passage sur les échos et p 549 (Pièces Deux : ombres chinoises) mais "dauphin" n'apparait pas au singulier.

                        insecte : 47 (passage de l'écho : la chauve souris repère l'insecte par écholocation);

                        chauve : 11 (Karen : je serais chauve), 47 (passage de l'écho), 143 et 565 (le gnome chauve Erreur), 594 (Pelikan : plus aveugles que des chauves-souris)

                        kangourous : 118 (JE : je bus des téquilas jusqu'à ce qu'une Australienne se mette à me parler de kangourous), 549 (Pièces Deux: ombres chinoises)

                        loup : 106 (JE : Même si je n'avais pas eu une fin de loup, j'aurais dévoré le monde juste pour être avec elle), 319 (Chad : dessin avec des loups qui s'entretuent), 636 (PHL : lettre codée)

                        mouches : 9 (Navy : une petite à la campagne. […] Ni fusillades, ni famines, ni mouches), 138 (en fait 139 : Les mouches de Sartre), 157 (JE Carnage de C. Vahdé: Même les mouches ne se posent pas longtemps), 562 (Zampano : Ces fantasmes éveillés prospèrent et meurent comme des mouches d'été)

                        oiseau : 144 (l'albatros de Coleridge); 595 (Poème Pelikan : "le tournant forme, quoi un oiseau, un avion, non … le paraclet ?" : allusion à Superman)

                        Il y a aussi hors index les Oiseaux du Paradis de JE (p 13) et Tom (p 263)

                        ours : 62 (Tom : Chad et Daisy s'approchent en catimini de ce gros ours qui ronfle sous l'arbre); 303 (JE : l'inévitable déferlement d'eau glacée, de malestroms, d'ours polaire et de bon vieux ignis fatuus); 580 (Poème Zampano: Et près de là […] où rêve le vieil ours le parapet du souvenir brûle entièrement emportant le ciel avec lui)

                        poisson : 48 (écailles de poisson : cf : saumon); 142 (là où les hommes de Magellan pouvaient manger du poisson […], les hommes d'Hudson ne pouvaient que contempler des rives de glace)

                        porc : 13 (JE : Punching Bag a payé les travers de porc), p 22 (Tony Navidson : le père de Navidson […] s'empara d'une poêle pleine de côtelettes de porc rissolantes et la balança contre un mur.)

                        Papillons : INEX de Claro

                        Originally posted by Claro
                        théorie du chaos
                        L'effet papillon en fait.

                        Originally posted by garp
                        page 186 <=> drogue ?
                        p 186 (JE : j'ai avalé plus que ma dose, essentiellement des White Angels, et […] tout un tas de Canaris, Croupiers, Boules de Neige, Ouragans, Couloirs, Papillons, Diables de Tasmanie et Pitsubishis.

                        panthère : 535 (JE : quelque chose les habite [les ténèbres] […] une panthère à la démarche folle), 577 (Poèmes La Panthère de Zampano)
                        cf panthera et Dichol : Panthère;

                        poulet : 341 (Floyd Collins : tout ce qu'il pouvait faire c'était délirer sur des anges dans des chariots et des sandwiches au foie, à l'oignon et au poulet); 488 (A la différence de Floyd Collins, Navidson ne divague pas sur des anges dans des chariots ou des sandwiches au poulet)

                        rat : 312 (Navy, citation en latin : non gratum anus rodentum = qui ne vaut pas un cul de rat)

                        serpents : 258 (Tom et Navy, "tels les serpents du caducée […] ont toujours été et seront toujours liés ; et tout comme le caducée, leur histoire commune crée un sens et ce sens est la santé); 507 (JE, cherchant à brûler le livre: le sol se tortille comme une centaine de serpents noirs)

                        taupe : xxvi (JE à propos de Zampano : Il était aveugle comme une taupe), 636 (lettre codée)

                        taureau : 112 (Le Minotaure a souvent été décrit comme une créature avec le corps d'un taureau mais le torse d'un homme - dans le genre centaure - le mythe décrit le Minotaure comme ayant simplement la tête d'un taureau et le corps d'un homme, 328 (blague de Tom sur le taureau et le torero), 344-245 (en fait 345) (la chambre démoniaque de Perilaus : une réplique grandeur nature d'un taureau [avec] une série de tuyaux musicaux dans la tête du taureau), 345 : (ce qu'Holloway a rencontré n'est ostensiblement pas mi-homme mi-taureau)

                        thon : 131 liste : Konstantin Andreevich Thon), 359 (JE : je vis de thon, de riz et d'eau), 381 (en fait 391 : JE : je dois sortir pour aller acheter du thon)

                        tortue : 364 (Hofstadter : Achille et la tortue)

                        Hors index, p 276 (Tom s'adressant à la ): "T'avales tout, c'est ça ? Tortues, étron, pour toi, c'est du pareil au même."

                        Probable allusion aux tortues en céramique, objet Feng-shui de Karen (p 75) qui viennent de disparaître (p 275)

                        Turtle est DNE dans la V.O.

                        Le reste :
                        saumon : cf Alaska
                        lions n'est pas référencé mais se retrouve p 151 (sur Traces of Death), marmotte et hiboux se retrouvent ans un poème p 580
                        lapin n'est pas dans l'index. cf. Suivez le lapin
                        lièvre n'est référencé que p 633 (en dehors de Pelafina)
                        cheval n'est pas non plus référencé p 79 : (JE évoque Raymond comme"un homme à la barbe plus drue que le cuir de cheval et aux mains plus dures que de la corne) et p 93 (c'était un ancien marine avec, comme je l'ai déjà dit, une barbe plus drue que le cuir d'un cheval et aux mains plus dures que de la corne)

                        -----------------

                        Je pense avoir fait le tour. N'hésitez pas à compléter (corriger) le cas échéant.

                        Comment


                        • #13
                          Re: DicHol : A - albatros

                          Originally posted by Nash
                          albatros, référencé p 16, 144 et 406).

                          -----------------
                          Par rapport au poème "Rime of the Ancient mariner" (également disponible avec les illustrations ici), il semble que le meurtre inutile d'un albatros attire de terribles épreuves sur tout l'équipage (dont celle de la rencontre avec le vaisseau fantôme de la Mort). Ce poème a été adapté en chanson : La ballade de l'ancien marin dont les paroles sont traduites ici. Si on suit ces paroles, le vieux marin tue contre l'avis de tous un albatros de façon à avoir de la chance, et comme le brouillard se lève, tous changent d'avis. C'est alors le début des ennuis : il n'y a plus d'eau potable, le bateau n'avance plus. L'équipage accroche alors l'albatros autour du cou du vieux marin, puis survient le bateau fantome qui amène la mort, tous meurent sauf lui qui est épargné par la vie.
                          cf le topic en anglais de Molecularr sur Coleridge.

                          Comment


                          • #14
                            Originally posted by Nash
                            344-245 (en fait 345) (la chambre démoniaque de Perilaus : une réplique grandeur nature d'un taureau [avec] une série de tuyaux musicaux dans la tête du taureau)
                            Il s'agit peut-être :?: du Moloch :

                            Livrer ses enfants à Moloch (Melek), c'était les brûler en sacrifice au dieu cananéen. Par la voix de Moïse, Yahvé interdit de telles pratiques (Lévitique, 18, 21): ...tu ne profaneras pas ainsi le nom de ton Dieu;(20, 2-6): ...les gens du pays lapideront le coupable... Je retrancherai du milieu du peuple ceux qui se prostitueront à la suite de Melek. Mais les Juifs, y compris Salomon et d'autres rois, retombèrent maintes fois dans cette idolâtrie. Des enfants vivants étaient brûlés sur l'autel du dieu ou dans les flancs de la statue de bronze qui lui était consacrée pendant que les prêtres couvraient les cris des victimes du bruit des clameurs et des tambours.
                            Melek signifiait roi dans les langues sémitiques. Il devint le nom d'une divinité, adorée par les peuples de Moab, de Canaan, de Tyr et de Carthage et souvent confondue avec Baal. On a rapproché ce culte cruel du mythe du Minotaure, qui dévorait périodiquement sa ration de jeunes gens; du mythe de Cronos, qui avalait ses propres enfants; des sacrifiés aux dieux Incas. Sans doute faut-il voir dans Moloch la vieille image du tyran, jaloux, vindicatif, impitoyable, qui exige de ses sujets l'obéissance jusqu'au sang et prélève tous leurs biens jusqu'à leurs enfants, voués à la mort de la guerre ou à celle du sacrifice. Les pires menaces du toutpuissant roi obtiennent cette soumission absolute de sujets sans défense.

                            http://www.fitweb.or.jp/~nkgw/magazin/moloch.jpg "Dictionnaire des symboles" , Robert Laffont.

                            Originally posted by Nash

                            porc : 13 (JE : Punching Bag a payé les travers de porc), p 22 (Tony Navidson : le père de Navidson […] s'empara d'une poêle pleine de côtelettes de porc rissolantes et la balança contre un mur.)
                            Pelafina, dans une de ses lettres, jette un plat de côtelettes à la figure du directeur de Whalestoe (je n'ai pas la lettre sous les yeux)

                            Comment


                            • #15
                              Quite right :

                              p. 634 dans la , pp. 42-43 dans les Lettres :
                              Originally posted by Le 18 sept. 1986, Pelafina
                              Cher, cher Johnny, mon soleil en hiver, ma raison dans le brouillard,

                              Nous voilà enfin à découvert. Je suis allé voir le Nouveau Directeur. Je lui ai tout balancé au visage. Assiettes, verres, côtelettes, tout.
                              Pas de précision sur la nature des côtelettes dans la VF, mais en VO : "Plates, glasses, pork chops, everything." Et zou, une relation corpus/Pelafina de plus ! Quand à Moloch, ça me paraît très possible... Il serait intéressant de voir les relations entre les mythes de Moloch et du Minotaure, dans l'absolu... J'essaierai de savoir si l'un a inspiré l'autre.

                              Comment

                              Working...
                              X