Announcement

Announcement Module
Collapse
No announcement yet.

Coincidences Googoliennes (ou autres)

Page Title Module
Move Remove Collapse
X
Conversation Detail Module
Collapse
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Coincidences Googoliennes (ou autres)

    Je remercie Sylla qui m'en a donné l'idée : après avoir tapé Hoss et Sled dans Google, pourquoi ne pas partir à la recherche d'autres "coincidences" de ce style ? En voici une autre.
    En cherchant comme ça "fortes fortuna juvat", juste pour le fun, la deuxième réponse affichée par Google fut la suivante :
    Un plan de jeu vidéo de 1990 !jamais sorti à ce que j'ai compris. Mais où les choses deviennent encore plus troublantes c'est que le logo de la société(prowler) qui était à l'origine de ce jeu n'est rien de moins qu'un P majuscule...qui devrait vous rappeler quelqu'un. Essayez, vous verrez.
    Non moins troublant (et je pense à nos amis de la VO) je ne sais plus où sur le site de prowler, on a la possibilité d'effectuer des recherches. Tapez Bald Gnome et devinez sur quoi vous tombez ? Le même jeu ! Mince, comme le monde est petit...selon moi.

  • #2
    Coincidences Googoliennes (ou autres)

    Superbe ouverture sur Google !
    chers sylla et garp !
    je m'y engouffre.
    L'idée de miroir continue de ma tarabiscoter.
    Je trouve également que beaucoup des remarques personnelles présentes sur ce site ou un autre que je vais peut-être finir par abandonner (dommage) tant il rame et rame et...
    bref les remarques perso me font penser que l'obsession que peut susciter la (je ne sais pas vous, mais moi, j'ai eu besoin d'un bon week end décrochage, genre dope, sinon ...)
    bref me revoilà, et je vais essayer de terminer ma phrase...

    De l'autre côté du miroir,
    qu'allons nous voir,
    à part
    nous mêmes ?

    J'ai bien peur qu'il nous faille passer par les multiples stades et niveaux de narrations de l'histoire de la avant de pouvoir de nouveau nous habiter sans crainte.

    Je m'engouffre donc sur la voie google...
    il ya du boulot apparemment.

    Sur des influences plus diffuses, m'est revenue celle de guy Debord, connu à ses débuts pour avoir réalisé un film écran noir de 24 minutes si ma mémoire est bonne.
    Grand amateur de jeux, de labyrinthes, de dérives, de psychogéographie, et de monde renversé.
    Il a aussi mêlé les livres, les films sur les livres, les commentaires, et même des compilations de critiques commentées dans le genre "ce que certains en ont pensé".

    Derrida me parait aussi être une influence majeure de Danielewski.
    Le
    "Espaçons"
    est un mot fabuleux...
    Je crois qu'il faut vite que je rentre en France pour m'acheter Glas (commentaire en vis à vis de 2 auteurs), la Caballe et tant d'autres choses qui me sont chères et que la m'invite à revisiter.
    chruopoegh

    Comment


    • #3
      Coincidences Googoliennes (ou autres)

      quote:
      Originally posted by vonderbra:
      , .
      Je m'engouffre donc sur la voie google...
      il ya du boulot apparemment.
      Je crois qu'il faut vite que je rentre en France pour m'acheter Glas (commentaire en vis à vis de 2 auteurs), la Caballe et tant d'autres choses qui me sont chères et que la m'invite à revisiter.
      chruopoegh



      Pour continuer sur Google, il suffit de taper quelques noms de la LONGUE LISTE de la note 75 (notamment les Vietnamiens à la fin, taper Nguyen Van Chien par ex.) pour comprendre où MZD est allé les dénicher (merci à Bereth d'avoir trouver cela !)

      Idem pour la liste d'éléments de plomberie et autres dans les carrés bleus du chapitre-labyrinthe.

      Un élément concernant le site "5mn 1/2" et son impassible lenteur chronique, si parmi vous certains connaissent un hébergeur (gratuit) plus rapide, on pourrait opérer un transfert [img]images/smiles/icon_cool.gif[/img]

      Sylla.

      Comment


      • #4
        Coincidences Googoliennes (ou autres)

        Bien, je vois que les huit scarolles
        constituent une bonne nourriture
        pour nos esprits.
        Je pense de plus en plus qu'il y a pas mal de choses à trouver chez Derrida aussi.
        D'ailleurs, Google nous indique que Gil Kofman (le photographe des pages 567 et 678)
        avait été le producteur executif d'un boulot (film ou pièce de théatre) sur Derrida.
        J'ai aussi cherché des indices dans les pages 456, 345,243,123, mais rien de concluant.

        Je viens de relire le livre de sable de Borges.
        Très intéressant !

        D'autre part, le chapitre VI nous raconte la traversée (ou plutôt non traversée du labyrinthe par les animaux de compagnie (en insistant d'ailleurs sur le fait que cet élément n'a pas assez été commenté).
        Le chien se nomme Hillary.
        Le chat Mallory.
        Figurez vous que le premier à avoir atteint l'Everest est un certain Edmund Hillary (le 29 mai 2953 à 11h30).
        Enfin, le premier ...
        On a découvert récemment le crops du fameux alpiniste George Mallory une centaine de mètres en contrebas du sommet de l'Everest.
        Les hypothèses veulent qu'en 1924, Mallory et son équipier se soient tués en redescendant. On recherche toujours un appareil photo qui prouverait une fois pour toutes que cette expédition a bel et bien été la première à atteindre le sommet.
        Pour son fils, John Mallory, la seule manière de réussir un sommet est de revnir vivant. La performance n'est quà moitié réussie si vous ne redescendez pas.
        Et l'on revient au miroir...

        Comment


        • #5
          Coincidences Googoliennes (ou autres)

          Lire surtout "le jardin des chemins qui bifurquent" de Borges cité dans la MDF. On y parle d'un homme qui avait pour projet de batir un labyrinthe et d'écrire un Livre. Une seule personne s'aperçoit que les deux oeuvres ne forme qu'une...
          Nouvelle qui se trouve dans Fiction ou ce trouve également l'autre citation de la MDF à propos de la citation de Cerventes

          Comment


          • #6
            Coincidences Googoliennes (ou autres)

            Et Zampano, vous avez essayé dans Google ?
            Regardez la drole de coincidence
            Et si vous cherchez dans ce site, vous n'allez pas tarder à tomber sur...le fameux dessin de Léonard de Vinci !
            Les coincidences me hanteraient-elles ?

            Comment


            • #7
              Coincidences Googoliennes (ou autres)

              Poursuivons sur les petites trouvailles et autres coincidences.

              Le glacier aux formes mouvantes de Khumbu dont il est fait allusion à plusieurs reprises se situe juste au dessous du sommet de l’Everest ; il se pourrait bien que ce soit là que Mallory ait dévissé.

              Sibylle de Cumes, dont Pelafina nous parle p.658, était une prêtresse dévouée au culte d’Apollon. Elle rendait ses oracles sous forme d’énigmes et les inscrivait sur des feuilles….
              Voire aussi son histoire avec le dernier roi de Rome, Tarquin le superbe, où il est question de 9 livres d’oracle, dont 6 sont brûlés (3 puis 3) etc…

              Immelmann, qui apparaît comme INEX dans l’Index, était un pilote de l’armée allemande durant la première guerre mondiale, un as. Il a rejoint la postérité en inventa une manœuvre connue sous son nom, l’Immelmann (aussi connue sous le nom de « renversement » (eh, eh)), et qui consiste en une demi boucle suivie d’un demi tonneau, bref un demi tour aérien rapide.
              Selon les experts, cette manœuvre permet de changer de cap à 180° en prenant de la hauteur ; est-ce une invitation ?

              Je suis aussi allé fouillé du côté du langage des fleurs pour voir ce que signifiait l’améthyste, le lilas ou l’héliotrope ; rien de concluant.
              Je crois que ces fleurs sont plutôt là pour leurs couleurs, toutes plus ou moins mauves violettes, soit un mélange de bleu et de rouge, alors que plus tôt, p.631, c’est à un nuancier de bleu auquel on a droit : « garance, azur, céladon, gamboge ».

              Le Brobdingnag, évoqué dans un poème Pelikan p.594, me faisait penser à Henri Michaux, erreur, c’est l’un des pays visité par Gulliver. Et oui, Swift aussi, tous les meilleurs sont là. D’ailleurs avec les idées de rétrécissement et d’agrandissement (comme alice ), j’aurai pu aller creuser plus tôt.

              Bref encore et toujours de la coincidence.
              La suite sur le forum téléologie.

              Comment


              • #8
                Coincidences Googoliennes (ou autres)

                Les coïncidences sont tout simplement infinies.

                Leur dépistage doit relever du simple amusement, car le seul fait qu'elles existent suffit à s'intégrer dans l'interprétation du livre (cf. Téléologie)

                Je suis même étonné qu'il n'y ait pas eu plus de tentatives d'analyses guématriques (c'est-à-dire de numérologie cabalistique) de la MDF.

                Ce qui est intéressant, d'ailleurs, c'est de voir combien tous les codes & autres décryptages ramènent non pas aux Navidson, mais au trio Z + P + J, alors que l'histoire de Will et Karen était tellement importante pendant 700 pages. C'est peut-être cela ce retournement à 180° dont parlait Vonderbra à propos d'Immelmann [img]images/smiles/icon_wink.gif[/img]

                S.

                Comment


                • #9
                  Coincidences Googoliennes (ou autres)

                  Il y a quelques jours, sur un forum voisin, je faisais part de ma redécouverte de "La nature des choses" de Lucrece.
                  Au chapitre "l'existence du vide", on y emploie l'expression "flocon de laine" et je m'interrogeais sur l'endroit où j'avais bien pu déjà voir celà.
                  Il a suffi que j'ouvre le cahier de poésie de ma fille : c'est dans un texte de Claude Roy intitulé
                  "L'ombre".

                  Coin Si Danse

                  Comment


                  • #10
                    Coincidences Googoliennes (ou autres)

                    Je n'ai pas pour habitude de flatter, mais je dois admettre que vous êtes, tous, formidables. Etant ce soir en maintenance de ma bécane (ça urge, si vous voulez tout savoir), je poste juste ce petit mot en vitesse avant de mettre "les mains dans le moteur". Je ne vous oublie pas. Je répondrai dès que mon micro daignera fonctionner sans avoir le hoquet [img]images/smiles/icon_mad.gif[/img]

                    Comment


                    • #11
                      Coincidences Googoliennes (ou autres)

                      Je l’ai dit : vous êtes formidables.
                      En relisant vos messages j’ai mesuré combien ma culture était pauvre, ou, tout du moins, différente mais ne m’en suis pas senti le moins du monde affecté. Au contraire. Nous avons tous franchi le miroir….suivi la « blue » brick road somewhere over the rainbow. Ca créée forcément des liens.

                      Pour ma part, j’ai abordé « la » avec la naiveté et la curiosité d’un enfant. Je pensais m’en tirer indemne, dire, comme je l’avais si souvent fait, une fois le livre refermé « ouais, bon bouquin » et en prendre aussitôt un autre – « la » devant se disssoudre dans la masse des histoires lues depuis des années.

                      C’était compter sans « le virus MZD » comme l’a si justement titré le journaliste de Chronicart (merci à Sylla pour le lien).
                      Pourquoi ?
                      Parce que MZD agit comme un virus (et je pense essentiellement informatique ;si vous avez lu mon dernier message vous comprendrez ) : sa « » vous envahit insidieusement, supprime certaines connexions, en active d’autres et vous pousse soudain à agir comme vous ne l’auriez jamais imaginé, à réfléchir (tiens, encore un double sens !).
                      Pédagogique, a écrit Sylla : on ne peut plus vrai. Le virus MZD donne (ou redonne) le gout d’apprendre, de chercher, d’imaginer, de lire, encore et toujours. Oserai-je affirmer que la MDF est la DHEA de la littérature ?
                      Oui. Et elle est particulièrement efficace, au sens où l’entend Vonderbra.

                      En revanche, désolé Sylla, mais la MDF en PDF, je suis contre : trop facile de chercher les « coincidences », que deviendrait le plaisir de feuilleter les pages, d’annoter les marges ?

                      Quelque chose m’a frappé : Zampano est aveugle, il ne l’a pas toujours été. Cette cécité n’est pas innocente : c’est la notre quand nous avons ouvert le livre pour la première fois. Si nous « inversons » le handicap de Zampano, nous devenons aveugles avant de voir.
                      En ce sens, oui Vonderbra, nous sommes les architectes de la , chacun avec nos propres plans, nos propres conceptions de « l’espace intérieur ». Il me semble que nous ne devons pas être très loin de ce bon vieux Freud…
                      Le sens de « la » est là. Relisez la page 369, le passage qui précède de quelques lignes « l’interview » de Poe.

                      Avant de terminer, je tenais à vous faire part de deux déclics que j’ai eus (je sais, c’est perso, mais bon, on est entre nous, je sais que ça ne franchira pas ces murs) :
                      1/ la note 187 : MZD fait-il de nous des « auteurs de théatre ou des romanciers » ? Faisons un jeu. Prenez une feuille (ah ah !), interro écrite : racontez en deux pages maxi La des feuilles. Mais attention, sans la moindre référence de quelque ordre que ce soit, uniquement l’histoire de ses personnages.
                      Combien allons-nous avoir de versions différentes(ou similaires) ? Vos histoires (nos histoires) auront-elles une fin ?……………….Qui osera lancer ce sujet dans le forum ?

                      2/ Une réflexion (tiens ? ) de mon fils (5 ans) : « Papa, quand tu seras grand, tu seras mon père ? »
                      Labsus enfantin ?
                      A bien regarder le dessin que je tente de la chronologie de chacun des personnages, qui ressemble d’ailleurs de plus en plus à une molécule d’ADN, j’en doute. D’ailleurs, est-ce que quelqu’un s’est réellement penché sur les comportements de Daisy et Chad, depuis que nous avons commencé ?

                      Autre chose qui pourra vous paraître un brin présomptueux : le choix de mon pseudo. Fait (presque) au hasard en entrant dans le forum, j’en viens aujourd’hui à me demander dans quelle mesure il ne s’est pas avéré ….prophétique. « Le monde selon Garp » est pourtant bien en train de devenir « La des feuilles selon Garp »…

                      Je vais terminer (pas d’affolement Alonso : pas question d’arrêter le jeu !) par un mot pour Vonderbra : Y a –t-il autre chose que les ombres et les miroirs pour nous renvoyer une image de nous-mêmes ? as-tu demandé.
                      Oui : les autres.
                      Vous tous, en l’occurrence.

                      Garp

                      Comment


                      • #12
                        Coincidences Googoliennes (ou autres)

                        Et une nouvelle coincidence, une ! Voici ce qu'a déniché Marg (bienvenu à la !)
                        quote
                        pour ce qui est de PeliCan en VO, j'ai trouvé un site (www.pelican.com) qui vend toute sorte d'accessoires et notamment des lampes torches, des casques de protection, du fil semblable à du fil de pêche, etc. Bref, typiquement le genre de magasin dans lequel Tom et Navy auraient pu s'approvisionner. Malheureusement, le lien avec les poèmes ne me paraît pas très logique.
                        Encore et toujours des coincidences...

                        Comment


                        • #13
                          Coincidences Googoliennes (ou autres)

                          Allez, je vous en remet unepour la route !

                          Comment


                          • #14
                            Coincidences Googoliennes (ou autres)

                            Hello tout le monde,

                            Je suis le tout nouveau petit nouveau du forum. J'ai commencé le livre hier, je crois que ce n'était vraiment pas prudent de ma part puisque au lieu de réviser, j'ai lu toute l'après midi... Vous devez bien connaître ça.

                            J'ai trouvé une "coïcidence" d'un type un peu différent pendant que je cherchais cette fameuse version PDF que MZD a mis en ligne avant de se faire éditer (pas trouvé d'ailleurs, il faudrait essayer avec des logiciels de Peer to Peer à la Kazaa peut être?). J'ai seulement déniché ce document PDF produit par Google qui ressemble beaucoup à certains effets typographique du livre, alors qu'il s'agit simplement d'une liste de parutions de la d'édition américaine.

                            Je voulait faire un petit commentaire sur ce forum. Le roman est vraiment truffé de références, jeux, enigmes etc. Mais je me demande juste quand est-ce que les plus actifs des vaillants décrypteurs ici présents décideront d'arrêter leurs recherches? Sur un livre de 700 pages, on pourra trouver plusieurs milliers de coïcidences toutes plus étonnantes les unes que les autres; mais sans avoir MZD sous la main, comment faire la part de ce que lui a vraiment décidé de mettre dans le livre et de ce qui relève du hasard. En exagérant un peu, on finira par montrer que monde entier est une énigme renvoyant à HOL, à moins que ce ne soit l'inverse... J'ai souri en voyant quelque part une tentative de trouver des anagrammes dans tous les noms des personnages du livre. Cela m'a un peu fait penser à ces mordus du jeu Zelda 64 qui prétendent que les concepteurs y ont caché un niveau quasiment inaccessible et qui cherchent partout des enigmes & coïncidences, à tel point qu'il faudrait presque essayer TOUTES les actions possibles dans ce jeu (et Dieu & les joueurs accros savent qu'il y en a énormément) pour voir si quelque astuce ne s'y trouve pas. Personne n'a jamais trouvé ce niveau... Peut être ne faut-il pas aller trop loin la loupe et le dictionnaire (l'Encyclopedia Universalis et Google, plutôt, non?) à la main, en risquant de perdre de vue la dimension émotionnelle et artistique du livre. Sans ce forum, je n'aurais jamais imaginé le nombre de cachotteries que nous ont fait MZD et Claro, mais le plus impressionnant effet du livre a quand même été de me donner hier soir, avant de m'endormir, l'impression d'être dans un des couloirs (désagréable), alors que je n'avais pas touché le livre depuis plus de 5 ou 6 heures... Pour reprendre ce que j'ai lu un peu plus tôt, je ne pense pas qu'il y ait une réelle supra-énigme qui permettrait de comprendre le livre parfaitement. Autant essayer de trouver un sens à "Lost Highway" de David Lynch... Chacun construit effectivement sa et est sans arrêt renvoyé à sa (parfois prison) intérieure où les pièces et les couloirs se referment & se déforment perpétuellement, cachant ou mettant en avant souvenirs, idées, opinions, blessures etc. Voilà.
                            Au passage si j'ai mal utilisé le '&' par rapport à la façon dont cela est fait dans le livre, faites moi signe [img]images/smiles/icon_wink.gif[/img].
                            Désolé si j'ai été un peu long, mais c'est vraiment difficile d'éstimer la taille de ce qu'on écrit dans une fenêtre de composition aussi minuscule. La prochaine fois, je taperais ailleurs...

                            Bon courage aux "malades" du forum [img]images/smiles/icon_biggrin.gif[/img]

                            Takkeo

                            Comment


                            • #15
                              Coincidences Googoliennes (ou autres)

                              D'abord sois le bienvenu ! Ensuite, c'est pas bien de préférer lire plutot que de réviser (mais bon, t'es excusé, t'as choisi LE livre à lire).
                              Arrêter de chercher ?
                              Ah.
                              Bonne question.
                              Nous en avons déjà vaguement parlé dans le topic "Téléologie" mais il est vrai que la question me hante un peu aussi en ce moment. Arrêter...alors qu'il y a encore tant à faire...mais tu as raison, avec 700 pages, les coincidences ne feront que s'accroitre et on finira par en trouver jusque dans l'emploi des virgules et des points virgules par MZD...
                              Arreter...pour tout dire, les rares instants où j'ai...arrêté...ça a été pour lire des bouquins se rapportant de près ou de loin à La : Borges notamment....Et puis comme l'a dit très justement quelqu'un dans le forum en VO, après La , on ne lit plus de la même façon, on est plus attentif...on cherche plus les "détails", les textes essentiels... En résumé : on ne reste plus à la surface des mots.
                              L'un d'entre nous a écrit que La était particulièrement pédagogique ! Vrai, archi vrai !....Ce qui ne doit pas t'empêcher de réviser, mon gars [img]images/smiles/icon_razz.gif[/img]

                              Comment

                              Working...
                              X